Comment présenter ses condoléances à une amie très proche ?

La mort d’un être cher est le moment où le soutien et la compréhension sont attendus. Que vous assistiez à des funérailles et offriez vos condoléances immédiatement après la cérémonie ou à d’autres moments, faites preuve de tact. Il ne faut pas de grands mots pour exprimer vos condoléances, surtout que vous êtes l’amie proche de la personne qui a perdu quelqu’un qu’elle aime.

Se comporter correctement

Pour présenter ses condoléances et exprimer ses regrets à la mort d’une personne, il est préférable de s’en tenir à quelques règles simples. Une phrase suffit. Si vous les étendez trop, vous pouvez dire quelque chose de maladroit. Il vaut mieux garder le silence un instant plus tard et laisser parler votre interlocuteur. Parfois, on se souvient alors des dernières volontés du défunt ou de la dernière rencontre avec lui. Il peut être important pour la famille de les écouter et de leur consacrer votre temps. Une lettre de condoléances manuscrite est désormais une forme traditionnelle et pleinement acceptée. Il vous suffit donc de voir des modèles de lettres de condoléances sur internet.

Comment rédiger ses condoléances ?

Lorsque vous n’êtes pas présents à l’enterrement, il est plus approprié d’envoyer vos condoléances par lettre. Les e-mails et les SMS sont à éviter. En outre, présenter ses condoléances par téléphone ne semble pas être le moyen approprié. Les condoléances pour la mort doivent refléter ce que vous ressentez et ce que vous voulez transmettre à votre ami. Il est fortement recommandé que les condoléances soient écrites à la main, le faire sur un ordinateur et l’imprimer plus tard ne sera pas bien reçu. Bien que les condoléances soient écrites à votre ami, vous ne devez pas utiliser des expressions familières, de diminutifs et de toutes les mesures stylistiques possibles qui affectent négativement la gravité du message véhiculé.

Structure de la lettre de condoléances

Il serait plus facile de dire « dites ce que vous ressentez », mais dans une telle situation émotionnelle, on manque souvent de mots. Au début du texte de condoléances, exprimez votre sympathie et votre regret sur le malheur. Ensuite, résumez en quelque mot ce que vous avez partagé de positif avec le défunt. Clôturez avec des paroles d’encouragement, et de consolation. Bref, une lettre de condoléances est généralement une lettre courte et formelle, où l’on exprime uniquement la sympathie. Les deuxième et troisième parties sont facultatives, si vous ne vous sentez pas à la hauteur ou ne connaissez pas assez bien le défunt, et d’éviter d’en dire trop.

Comment savoir si le défunt a souscrit à un contrat assurance ?
Présenter ses condoléances : ce qu’il ne faut pas dire !